logo type PAFC GABON tansparent

 

 PAFC Gabon

Levée de boucliers au Gabon

Feb 11 2020

Réaction à l'accord entre FSC et le Gouvernement Gabonnais:
Le système national de certification forestière  PAFC Gabon est prêt et opérationnel pour la généralisation de la certification forestière au Gabon.

Suite à la déclaration du Président de la République à MEVANG en date du 26 septembre 2018, de nombreuses inquiétudes ont été exprimées sur le statut et le rôle de PAFC Gabon. Ces inquiétudes se sont accrues avec la signature d’un accord de coopération entre le Ministère des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan Climat, des Objectifs de Développement Durable et du Plan d’Affectation des Terres de la République Gabonaise et le FSC intervenu le 31 janvier 2020. Nous souhaitons par ce papier partager les informations sur les récents développements de PAFC Gabon pour éclairer l’opinion publique nationale et internationale et lever les inquiétudes des exploitants forestiers, des industriels du bois et autres acteurs de la filière forêt bois voulant aller vers la certification PAFC Gabon

 

Quel est le statut actuel de PAFC Gabon ?

PAFC Gabon est le système national de certification forestière issu des processus intergouvernementaux PCI OAB /OIBT. Il est né en 2004, Il est géré par une association de droit Gabonais du même nom. En 2009, PAFC Gabon devient le premier système de certification en Afrique à être reconnu par le PEFC, reconnaissance renouvelée après une révision des standards en 2014.
Le PEFC est le système de reconnaissance des systèmes nationaux de certification forestière, il totalise à ce jour 47 schémas nationaux reconnus par PEFC dont entre autres PEFC France, PEFC Netherlands, PEFC UK, CFCC (Chine), SFI (USA), MTCC (Malaisie) et PAFC Cameroun.

 

PAFC Gabon prêt à la généralisation de la certification forestière au Gabon

Le 26 septembre 2018, au cours d’une visite de la scierie de Rougier Gabon à Mevang, le Président de la République a annoncé l’objectif de 2022 comme date butoir pour la généralisation de la certification FSC des concessions forestières. A cet effet, il a instruit le Gouvernement de la République, d’élaborer un plan d’action pour accompagner les opérateurs de la filière forêt – bois dans cette démarche. Pour ce faire, un forum international sur la généralisation de la certification des activités de la filière forêt – bois au Gabon s’est tenu à Libreville les 22 et 23 novembre 2018.
Ce forum a abouti aux conclusions et recommandations suivantes : Les entreprises forestières doivent choisir elles-mêmes les systèmes de certification qui répondent à leurs besoins ; il est préférable d’aborder la certification forestière par étapes (certification de la légalité dans un premier temps puis certification de la gestion durable) ; accompagner les entreprises vers la certification par des programmes d’appui technique et financier.

 

  • Avec des auditeurs professionnels formés

Eu égard à ces recommandations, il est tout à fait logique d’anticiper l’augmentation de la part des entreprises voulant s’engager dans la certification PAFC. Ainsi, début août 2019, Bureau Veritas Douala, l’Organisme de Certification de référence pour la certification suivant le standard de Gestion Durable des Forêts PAFC Gabon, a formé une dizaine d’auditeurs forestiers sur le référentiel PAFC Gabon. A ce jour, Bureau Veritas est le seul bureau accrédité pour auditer et certifier selon le référentiel PAFC au Gabon.
Nous nous réjouissons particulièrement de la présence du personnel des entreprises forestières du Gabon à cette formation. Les compétences acquises leur permettront de diffuser les normes et les procédures de PAFC Gabon au sein de leur entreprise. Ainsi, ces entreprises seront en capacité de se préparer en interne, se familiariser avec les procédures de l’audit et diminuer les coûts liés à la mise à niveau par rapport aux exigences de la norme PAFC.

 

  • Un accréditeur indépendant certifiant le professionnalisme et l’absence de conflit d’intérêt des auditeurs du référentiel PAFC Gabon

Le rôle d’un organe d’accréditation est de garantir le suivit, le contrôle et le professionnalisme des auditeurs en activité. A ce jour au Gabon, le COFRAC (Comité Français d'Accréditation) est le seul organe d’accréditation effectif pour le Standard de Gestion Durable des Forêts PAFC Gabon.

 

  • Un standard unique adapté aux spécificités des besoins du Gabon et de ses forêts est opérationnel

Le standard national de Gestion Durable des Forêts PAFC Gabon répond de manière unique aux spécificités des besoins du Gabon et de ses forêts. L'avantage fondamental des normes nationales est qu'elles sont spécifiquement conçues par les parties prenantes gabonnaises pour respecter les conditions environnementales, socio-économiques, culturelles et juridiques de du Gabon. Pour garantir une interprétation objective par l’ensemble des utilisateurs de du standard, PAFC Gabon a développé un guide d’interprétation disponible sur le site internet.

Avec l’accréditation auprès du COFRAC de Bureau Veritas Douala fin 2017, les premiers audits de Gestion Durable des Forêts ainsi que de Chaîne de Contrôle ont étaient effectués auprès de l’entreprise Precious Woods, couronnés par la délivrance de certificats en 2018.
De plus, dans le cadre du programme de coaching du PPECF, six entreprises ont reçu leur diagnostic et développé un plan de travail en exprimant leur souhait d’obtenir la certification PAFC Gabon.
Aujourd’hui, le système de certification forestière PAFC Gabon est parfaitement opérationnel et prêt à accompagner le gouvernement vers une gestion durable de l’ensemble des forêts Gabonaises.

 

Quels objectifs et quelles actions pour accompagner les entreprises candidates à la certification PAFC Gabon ?

PAFC Gabon souhaite informer et sensibiliser les directeurs généraux des entreprises forestières et des industriels pour obtenir leur adhésion et leur engagement dans le système PAFC Gabon. Pour cela, des ateliers de formation seront organisés à Libreville sur l’utilisation du Standard de Gestion Durable des Forêts et de CoC. Les membres de PAFC Gabon seront aussi sur le terrain dans les différentes provinces où se déroule l’exploitation forestière pour renforcer les capacités du personnel des entreprises. PAFC Gabon pourra également, à la demande, organiser des formations ciblées pour les différentes parties prenantes.
PAFC Gabon souhaite accorder lors de ces formations une attention particulière aux entreprises à capitaux locaux, sans oublier celles à capitaux étrangers notamment à l’aide de la traduction en mandarin des différents standards.

 

  • La démarche et les ambitions de PAFC Gabon face à l’accord de coopération signé entre le gouvernement gabonais et le FSC

PAFC Gabon est préparé et disposé à aider Le Gabon à atteindre son objectif de leadership mondial des bois tropicaux certifiés. PAFC Gabon partage cette ambition qui préservera notre écosystème forestier exceptionnel et améliorera la vie des populations et des communautés qui dépendent des forêts, tout en renforçant la compétitivité des produits forestiers Gabonais.

L’accord de coopération entre le gouvernement et le FSC vient semer la confusion et le doute sur la qualification de PAFC Gabon à s’impliquer dans la démarche de certification forestière au Gabon, c’est pourquoi nous nous réjouissons des réactions de BRAINFOREST suite à cet accord, et de l’article de Roxanne Bouenguidi dans la parution du 4 février du Journal Economie Environnement qui fait état d’une entrave au libre jeu de la concurrence et à l’illégalité de cet accord. Alain Karsenty du CIRAD avait déjà attiré l’attention des autorités sur les dangers d’un monopole commercial.

Nous voulons rassurer l’opinion publique nationale et internationale sur la pertinence et la crédibilité de PAFC Gabon de même que sur son ouverture sur le marché mondiale grâce à la reconnaissance par PEFC International.