LOGO PAFC Bassin du Congo 4 

 

PAFC Bassin du Congo

Histoire de PAFC

Bassin du Congo
Le Bassin du Congo est le deuxième plus important massif forestier tropical de la planète et couvre plus de 2'000'000 km2 sur six pays : le Cameroun, la République Centrafricaine, la République du Congo, la République Démocratique du Congo, le Gabon et la Guinée Équatoriale. Depuis près de 20 ans, les plus hautes autorités de la région mettent en évidence leur volonté d’une entente entre pays pour une meilleure préservation de la forêt. C’est dans cet esprit qu’en 1999, lors du sommet des Chefs d’Etat d’Afrique Centrale sur la conservation et la gestion durable des forêts tropicales de Yaoundé, les dirigeants des six pays ont défini une marche à suivre et des objectifs communs pour mettre en œuvre leur volonté de gestion durable de la forêt intitulée « Déclaration de Yaoundé sur la conservation et la gestion durable des forêts tropicales d'Afrique Centrale ». C’est également au cours de ce sommet qu’est créé la COMIFAC (la Commission des Forêts d'Afrique Centrale), qui développa par la suite un plan de convergence adopté par le groupe de pays en 2005. Aux yeux des dirigeants des pays d’Afrique Centrale, la préservation de la forêt du Bassin du Congo, foyer d’une biodiversité riche et unique au monde, est essentielle.

 

L'idée du système de certification forestière Pan-African Forest Certification, PAFC, apparaît au début des années 2000 sous l'impulsion d'Henri Djombo alors Président de l'Organisation Africaine du Bois. L’objectif de la création de PAFC est de développer la gestion durable de la forêt dans les pays d’Afrique Centrale en s’appuyant sur les exigences PEFC, références reconnues internationalement.


 DSC8225

En 2004, le PAFC Gabon est créé et devient le premier membre africain de PEFC. PAFC Gabon commence alors le développement de son système national de certification, reconnu par PEFC une première fois en 2009, puis en 2014 à la suite de sa révision. Entre temps, PAFC se développe avec deux nouvelles organisations PAFC Cameroun et PAFC Congo, respectivement devenus membres de PEFC en 2007 et 2017. Cette volonté commune de développer la certification forestière en Afrique Centrale est une occasion unique pour mettre en place une approche régionale se substituant aux initiatives nationales, tout en profitant de l’expérience acquise au Gabon et au Cameroun, dont le processus de reconnaissance de son système par PEFC entre dans sa dernière phase.

 

LOGO PAFC Bassin du Congo 4L’objectif d’une gestion forestière durable de cette région exceptionnelle est de répondre aux besoins présents tout en préservant l’écosystème et la biodiversité pour les générations futures. PAFC Bassin du Congo s’inscrit idéalement dans cette vision. En effet, la certification forestière PAFC requière le respect de normes visant à une exploitation durable, respectueuse de l’environnement, de la faune et des communautés locales.

L’initiative PAFC Bassin du Congo a pour ambition de développer un schéma régional de certification basé sur les critères et exigences internationales de PEFC, tout en considérant les besoins et spécificités de l’environnement local. Le système de certification PAFC Bassin du Congo sera à terme reconnu par PEFC et mis en œuvre localement par les membres nationaux PAFC Gabon, PAFC Cameroun et PAFC Congo en attendant que des initiatives PAFC soient formées en RCA et en RDC.